Interview Marie-Claire Blanckaert

Entretien avec Marie-Claire Blanckaert, grand reporter à Elle Décoration

Vous avez su très tôt quel métier vous vouliez faire ?

Marie-Claire Blanckaert : Oui, très jeune, je voulais déjà être professeur. C’était une vocation et après un doctorat de Lettres Modernes, j’ai enseigné pendant 10 ans dans un CES de la banlieue parisienne. Mais après ces dix années d’enseignement et en observant mes collègues, proches de la retraite, je n’ai pas eu envie de vieillir dans ce métier. Souvent, mes amis me sollicitaient pour leur décoration intérieure, j’ai eu envie de bifurquer vers ce monde-là.

Quels ont été vos premiers pas dans la déco ?

Marie-Claire Blanckaert : J’ai répondu à une petite annonce et j’ai commencé comme assistante pour le catalogue des boutiques Habitat. Chaque semaine, j’allais à Londres pour m’occuper des photos. Je voyais comment se faisait le stylisme. J’ai appris la mise en scène et le cadrage d’une photo pendant deux ans.

Dans quels magazines avez-vous signé vos premiers articles ?

Marie-Claire Blanckaert : Elisabeth Lefebvre m’a fait confiance et m’a confié la rubrique déco de son magazine Hebdo. Puis, le journal a fermé. Je suis alors devenue pigiste pour Interiors, Marie-Claire Maison et Le journal de la Maison

En 1987, Jean-Demachy, le directeur de la rédaction de Elle Décoration vous propose de rejoindre l’équipe

Marie-Claire Blanckaert : Effectivement et il m’a confié la rubrique « Les idées déco ». Je me souviens de mon premier papier sur les coiffeuses ! Dans le même temps, je prenais aussi en main la rubrique  » Les jardins ». Un vrai bonheur : je suis aussi passionnée par les jardins. J’ai d’ailleurs une maison à Varengeville-sur-Mer, la patrie des jardins !

« L’enthousiasme de mes débuts est toujours là »

Vous êtes une vraie passionnée ?

Marie-Claire Blanckaert : Oui, je ne me suis jamais lassée et l’enthousiasme de mes débuts est toujours là. C’est un bonheur de rencontrer des gens différents, de trouver de nouveaux endroits et d’en faire le reportage.

Une rencontre inoubliable ?

Marie-Claire Blanckaert : Je suis allée en Angleterre photographier le jardin du décorateur David Hicks. Sa femme, la fille de Lord Mountbatten était présente. Elle m’a raconté son enfance en tout ce qui s’est passé autour de l’indépendance de l’Inde. Mémorable !

En savoir un peu plus sur Marie-Claire Blanckaert…

Tendance ou pas tendance ?

La mode, quand elle est bien faite, ne se démode pas. Le meilleur exemple ? Des articles du Elle décoration du début que l’on pourrait republier aujourd’hui.

Votre empreinte

J’aime faire une déco où l’on se sent bien. Mettre des touches d’humour. Mélanger des styles et associer, par exemple, une commode Louis XVI avec un objet contemporain. C’est ça la vraie déco.

Votre objet chouchou

Les lampes de créateurs

Le comble du chic

Associer Ikéa ou Fly avec Braquenié ou bien mettre un énorme lustre à pampilles du XVIIIe siècle au-dessus d’un évier !

Comment donner du peps à une déco

Par exemple, sur une table, rien n’est plus joli que de mélanger assiettes et verres de couleurs et d’époques différents.