Au sud de l’Algarve, l’hôtel Vila Monte Farm House joue une partition immaculée dans le style rural chic.

Ombre et lumière
A l’abri sous les canisses, la terrasse du restaurant À Terra résume l’esprit de Vila Monte. Du blanc éblouissant, une nature exubérante, des coussins bleus tie and dye (Designers Guild), des matériaux naturels (briquettes au sol, banquette en béton chaulé, appliques locales en poterie) et, toujours, l’éclat du soleil.

La chaleur du blanc
Bar, salon, réception… C’est sous l’immense toit chaulé et autour de la cheminée en acier que tout se passe ! Pour « habiller » cet espace qui rompt avec les codes de l’hôtellerie, un sol en béton ciré peint, des niches abritant les stocks de bois, de profonds fauteuils (Gervasoni), une lampe en bois peint (Philippe Xerri) des coussins bleus (William Yeoward) et des galettes en osier (Ikea).

La cour de la ferme est devenue un véritable jardin d’Eden planté d’orangers

L’allée aux orangers
Pour relier deux des bâtiments, le jardin d’orangers a été transformé par la construction de petits murets chaulés, isolant les chambres de végétation les unes des autres. toits de tuile, sol en terracotta de l’algarve et arcades crépies, tous les codes du Sud sont respectés.

« Il était une fois une belle endormie réveillée par un prince… » Cette fois, l’histoire est légèrement différente. C’est en effet à un conte architectural que nous convie Vera iachia, architecte d’intérieur et décoratrice. a l’est de Faro, le Portugal reste inchangé. Les villes, d’une blancheur éclatante sous le soleil, sont baroques. Les collines, couvertes d’agrumes, d’oliviers et d’amandiers. Les plages immenses s’étirent sous les courants de l’atlantique. Situé dans la campagne, à 20 kilomètres de Faro, Vila Monte Farm House a longtemps été un hôtel aux faux airs marocains, mixant murs jaunes et toits de tuile, égaré dans l’arrière-pays lusitanien. Le projet de Vera iachia ? « Redonner à cet établissement de 55 chambres un cachet typiquement portugais en s’appuyant sur les merveilleuses créations des artisans locaux », explique-t-elle. agissant comme directrice artistique sur ce chantier, Vera s’entoure d’une équipe talentueuse,  composée du paysagiste teresa Barao (agence topiaris) et de l’architecte jorge Guimaraes. « il n’était pas question de tout raser et de reconstruire, raconte Vera, mais plutôt de réinterpréter ce qui existait. » Pour cela, elle revoit la circulation entre les bâtiments, unifie le tout en chaulant l’ensemble des murs, joue sur les alternances d’ombre et de lumière, privilégie les matériaux naturels, décale les « moucharabiehs » locaux – baptisés « reixas » – en luminaires, opte pour des objets déco artisanaux : osier, vannerie, poterie, bois… Grâce à ses dix hectares plantés par le premier propriétaire de multiples essences, Vila Monte se voit également doté d’un grand potager, renouant ainsi avec ses origines, celles d’un domaine agricole prospère. Sorte de paradis regorgeant de papillons et d’oiseaux, Vila Monte Farm House invite désormais ses hôtes à revenir aux sources authentiques du Portugal, à son esprit chaleureux loin des foules, à ses espaces préservés, telles les lagunes de la Ria Formosa. A défaut de conte, de quoi buller en plein rêve !

Ciel XXL
Dans le restaurant Laranjal (L’Orangerie – ndlr), ce qui frappe d’abord, ce sont les proportions. Vient ensuite le spectaculaire jeu de suspensions en osier, réalisées par un artisan portugais, dominant la salle et son mobilier en rotin peint.

Osier, vannerie, moucharabieh… tout l’artisanat méditerranéen à portée de main

Luxe, calme et simplicité
Oasis épurées, les chambres de Vila Monte sont autant d’écrins blancs, juste rehaussés de touches de couleurs douces, tels ces coussins en tie and dye vert (Designers Guild). Hommage à l’artisanat local, un tapis en jute dialogue avec des tables basses taillées dans des troncs de chêne et une lampe en bois d’olivier.

Nuit bleue
Du lit, on admire le panorama à l’horizon bleuté et on se laisse également aller à la rêverie, dérivant entre plafond céruléen, ciel de lit romantique, coussins aquatiques et plaid tissé en laine, venu du centre du Portugal.

L’essence du bain
Sur le plan de travail en béton teinté de vert, une vasque toute simple et quelques poteries locales. avec ses placards en bois peint en blanc et ses accessoires chromés, la pièce dégage un séduisant esprit campagne contemporaine.
Des espaces préservés pour paresser à l’ombre ou au soleil !

L’art de la sieste
Le défi de Vila Monte ? Emmener immédiatement ses hôtes loin de leur quotidien. Pari réussi sur la terrasse de cette chambre ! Faisant écho au jeu d’ombres de la pergola, les coussins rayés (Campagne Première) de la banquette invitent au repos. Fauteuils “Japan” (Point Nature & Lifestyle).

Et au milieu coulait une fontaine…
Apaisant, le chant de l’eau berce Vila Monte Farm House. A l’entrée du potager, la fontaine qui alimente une pièce d’eau fait office de réservoir et permet d’irriguer le potager bio du domaine.

Réalisation : Marie-Claire Blanckaert - Texte : Danièle Gerkens- Photos : Nicolas Mathéus

Un cabanon sur l’eau
Manko, restaurant péruvien, nouvel eldorado